La mode se réinvente chaque jour

De nombreux éléments de mode redeviennent tendance chaque année. La mode se renouvelle et se réinvente chaque jour. Voici les dernières tendances, sorties tout droit des dressing d'antan.


Le col claudine
Il s'agit d'un col type chemise ou chemisette avec un bouton et un rabat arrondi. Il évoque le col de la blouse d'écolière, de la petite fille sage. Son nom vient de la série de romans Les Claudine, écrits par Colette. Le col vient du premier ouvrage (Claudine à l'école), pour lequel Colette fit une série de photos déguisée en écolière.





Généralement sur une chemise, le col lavallière est une cravate noué par un noeud, formant deux coques sur le devant. La lavallière tient son nom de Louise Françoise de la Baume Le blanc, duchesse de La Vallière, maîtresse de Louis XIV. Elle était portée déjà au XIXè siècle par les femmes, puis par les artistes, les étudiants et les intellectuels. Il évoque ainsi les aristocrates et, plus généralement, les BCBG.





Tissu rayé blanc et bleu et inspiré des marins pêcheurs, la marinière était de sortie en 2010. Auparavant surnommée « tricot rayé », elle composait l'uniforme du marin. Elle devait suivre plusieurs règles : « 21 raies blanches larges de 20 mm et 20 ou 21 raies bleues larges de 10 mm ; pour les manches, 15 raies blanches et 15 raies bleues », en jersey, un col montant au ras du cou et des manches ne devant pas être trop longues. Portée ensuite par les enfants, puis par leurs mères, la marinière apparaît sur les robes et maillots de bain. C'est Coco Chanel qui, la première, fit rentrer la marinière dans le dressing des femmes, afin de leur apporter plus de confort, comparé notamment aux corsets de l'époque. Yves Saint Laurent, ensuite, reprit le flambeau.





Ces imprimés, parfois appelés Aztèques, tiennent leur nom d'un peuple améridien d'Amérique du Nord. Les motifs sont géométriques et colorés, décorant les pulls ou ponchos, s'inspirant de fresques des Najavos. Edit du 21/10/2011 : Le site de vente en ligne Urban Outfitters s'est vu obligé de retirer le terme "Navajo" de ses produits imprimés, après une plainte de la communauté amérindienne, utilisant la loi de 1990 : " la reproduction commerciale frauduleuse de l'art et des produits artisanaux indiens au sein des Etats-Unis." Le site n'est cependant pas le seul à utiliser ce terme pour identifier cette tendance.



L'imprimé léopard
Il a fait son grand retour depuis 2007. Autrefois perçu comme vulgaire, il est dorénavant porté par petites touches, donnant un côté sauvage à la tenue d'une citadine.




L'imprimé Liberty
Il s'agit d'un tissu en coton imprimé, parsemé de fleurs, dans des tons, généralement, pastels ou flashy, qui évoque le "romantisme juvénile". Cet imprimé tient son nom de son créateur, Arthur Lasenby Liberty, et date du XIXe siècle. En 1875, il crée sa boutique "Liberty of London", où il vend des marchandises venues d'Orient (porcelaines, soies chinoises, tissus indiens, etc). En 1884, il crée le tissu "Liberty" : fin comme de la soie, son imprimé est discret et coloré. En 1900, Paul Poiret achète ce tissu pour égayer ses collections. En 1960, c'est Yves Saint Laurent, à nouveau, qui décide de réutiliser ce classique dans ses collections. Cacharel a démocratisé le tissu, son best-seller est en effet un chemiser à fleurs. 


Ce sont des chaussures basses, généralement un modèle de chaussures de ville pour homme. Les lacets sont placés sur des empiècements, pouvant se soulever. Le derby était jadis une chaussure de campagne.





Presqu'identiques au Derby, les richelieus possèdent un laçage fermé, les lacets étant directement dans l'empeigne. Le richelieu, contrairement au Derby, était quant à lui une chaussure de ville.



La jupe longue plissée
La jupe plissée s'effectue en cousant les plis ou grâce à des métiers à tisser spéciaux. Elle est apparue durant l'entre-deux guerres, pièce maîtresse du tailleur. Dans les années 50, elle est ressortie du placard par Pierre Cardin et Yves Saint Laurent. Dans les années 2000, c'est Galliano et Agnès B qui la réutilisent dans leurs collections. 

Sur les podiums dernièrement, des couleurs et formes qui rappellent les années 60-70 : orange, formes géométriques, rayures, etc. 




Bien d'autres éléments de mode redeviennent tendances, comme la grosse maille ou les compensées par exemple, faisant le bonheur de celles qui avaient pu tout garder dans leur dressing. Nostalgie, quand tu nous tiens !


Photos : Asos.fr, Misscoquines.fr, Promod.fr, Laredoute.fr. Vous pourrez également reconnaître Catherine Deneuve, Jackie Kennedy, Pablo Picasso, des amérindiens Navajo, Prince, Melissa Gilbert (alias Laura Ingalls), Serge Gainsbourg, Marilyn Monroe et Audrey Hepburn.

CONVERSATION

5 petits mots:

  1. "La vie, c'est maintenant"

    Je suis scotché sur ce si beau titre !

    Comprendre ces quelques mots, c'est avoir tout compris de la vie (si si)!

    Et merci pour ces termes de mode que je viens d'apprendre grâce à vous.

    Le 'petit bout de vous' que j'ai dégusté était aussi bon qu'un macaron. :-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci Cédric, ce genre de commentaire fait toujours chaud au coeur :) Ravie de vous avoir appris quelque chose !
    Je viendrai vous visiter avec plaisir :)

    RépondreSupprimer
  3. Il va sans dire que le "aussi bon qu'un macaron" s'est transformé en "aussi léger qu'un ballon" !!

    ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Belle transformation. En espérant que ces ballons vous plaisent :)

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour le partage des informations utiles pour les femmes veulent bien paraître et élégant. Votre article de blog est vraiment très attrayant et utile pour la réinvention de la mode.

    Transport En Chine | Import Export

    RépondreSupprimer

Retour
en haut