J'ai lu : La magie du rangement (2015)

J'ai toujours aimé l'ordre, je fais souvent du tri dans mes affaires, et j'aime me remettre en question. Il me semblait donc évident qu'il faille que je lise La Magie du rangement, de Marie Kondo.

Marie Kondo est consultante en rangement. Assez étonnante au premier abord. Pourquoi avoir besoin de conseil pour ranger ? N'est-ce pas inné ? C'est ce qu'essaie de nous expliquer cette japonaise, dans ce guide de développement personnel.

Résumé
Marie Kondo pense que le rangement peut changer nos vies. Pour elle, mettre de l'ordre dans sa maison, son intérieur, aide à faire de l'ordre dans son esprit. Elle nous explique alors qu'il ne faut pas faire du tri petit à petit, mais une fois pour toutes. Le désordre revient seulement si on n'a pas bien rangé. Le rangement est ainsi vu comme un moment sacré, où on se pose des questions sur ce qu'on souhaite conserver et ce qu'on veut jeter, ce qu'on souhaite mettre en avant, et où le mettre en avant. 

1 - La première phase de sa technique réside à se débarrasser des objets qui ne nous mettent pas en joie, c'est-à-dire qui ne nous procurent pas de plaisir et dont nous ne sommes pas satisfaits. Il faut être pleinement convaincus des objets qui nous entourent, si non, ils n'ont pas leur place à nos côtés. Elle dessine ainsi l'ordre dans lequel on doit faire le tri dans ses affaires : vêtements, livres, papiers, objets divers, et choses dotées d'une valeur sentimentale. Il faut réunir les objets d'une même catégorie dans une même pièce, afin de se rendre compte de la quantité de biens qu'on a réussi à accumuler. Puis, on décide de conserver uniquement les pièces qu'on préfère.

2 - La seconde phase consiste à choisir une place pour chaque objet et à le ranger convenablement. Marie Kondo conseille de réunir les objets d'une même catégorie au même endroit. Mais plusieurs astuces jalonnent son explication : il faut toujours ranger les objets sur la tranche, dans une penderie il faut classer les vêtements par catégorie puis les ranger du plus lourd au plus léger, etc.

3 - La troisième phase réside à prendre conscience de l'importance qu'ont les objets dans notre quotidien. Marie Kondo nous demande de saluer notre maison, de remercier nos sacs ou vêtements, etc. En somme : d'avoir du respect et de la considération pour chaque objet.

Mon avis

Ce livre m'a plu sur le fond mais déplu sur la forme. Certaines idées sont à retenir, même s'il ne faut pas, je pense, tomber dans la même obsession que l'auteure.

Critique 1 - Marie Kondo est une obsédée compulsive du rangement, et animiste, c'est-à-dire qu'elle considère les objets comme des êtres vivants. Je respecte ses croyances, et ses valeurs, mais ne les partage pas, et met donc une certaine distance critique au regard de cet ouvrage.

Critique 2 - Pour un guide énonçant les principes de sa technique révolutionnaire, je trouve que l'auteure parle beaucoup trop de sa vie et se répète énormément. Oui, on a bien compris qu'elle se passionnait de rangement depuis ses 5 ans. Oui, on a bien compris qu'elle embêtait sa famille à ranger et jeter ses affaires sans leur permission. Oui, on a bien compris qu'elle avait énormément de clients, qu'ils jetaient des tonnes de sacs poubelles après avoir assimilé sa technique, et qu'ils étaient totalement changés depuis. Cependant, et bien qu'ayant moi-même étudié en Publicité et sachant qu'un message est retenu par son récepteur au bout de 7 fois, je n'avais pas besoin qu'on me le répète dix fois pour le comprendre.

Critique 3 - Certains de ses conseils ne sont pas valables pour toute société. En France, il est obligatoire de conserver les originaux de certains papiers (factures, fiches de paie, quittances de loyer), que Marie Kondo conseille de se débarrasser, par exemple. Ne prenez donc pas ses conseils à la lettre.

MAIS cet ouvrage contient de belles idées à retenir. 

Point positif 1 - Marie Kondo nous pousse à réfléchir et à nous remettre en question. En effet, elle met l'accent sur notre faculté à accumuler des objets de façon inutile. Dans nos sociétés de consommation, nous sommes toujours amenés et tentés d'acheter de nombreuses choses, qui ne nous sont pas indispensables et qui ne nous satisfont parfois pas. Elle souligne aussi notre faculté à conserver les objets inutiles (cadeaux que nous n'aimons pas, vêtements usés / trop serrés / jamais portés, livres non lus qui ne le seront jamais, etc.). 

Point positif 2 - L'auteure nous déculpabilise de jeter des choses. Nous avons toujours peur de nous séparer d'une partie de nous-même, et de faire du gâchis. Marie Kondo souligne clairement que si les objets ne nous mettent pas "en joie", ils ne nous manqueront pas, et n'ont donc aucune place chez nous. Même si elle n'en parle pas dans son ouvrage, et si elle déconseille fortement de montrer nos "détritus" à notre entourage, on peut clairement imaginer donner certains de nos objets à des œuvres caritatives, où ils plairont aux plus démunis. 

Point positif 3 - Je partage l'idée que l'ordre d'une maison permet de se sentir mieux. Cela nous permet de faire un état des lieux de notre passé, notre présent et ce que nous souhaitons faire dans le futur. Sans compter que l'ordre ambiant permet de se focaliser uniquement sur l'essentiel, et non plus sur l'acte de ranger. Nous devons avoir de la considération dans les différents objets, non pas en les traitant comme des êtres vivants, mais plutôt en prenant conscience de leur utilité

Alors oui, moi aussi, après la lecture de cet ouvrage, j'ai rempli quatre sacs : un sac de vêtements que j'ai donné à la Croix Rouge, un sac de livres que j'ai vendu à Gibert Joseph, un second sac que je vais donné à Emmaus, et un sac d'objets divers dont je n'avais pas l'utilité. :) Efficace, oui ! 

Et vous, qu'avez-vous pensé de cet ouvrage ?

CONVERSATION

4 petits mots:

  1. Tiens, je le lira, ca a l'air tres interessant :)

    RépondreSupprimer
  2. Hello,
    Je ne l'ai pas lu, j'ai par contre beaucoup aimé lire ton compte rendu!
    J'aime moi aussi le rangement, ces temps-ci on a d'ailleurs beaucoup jeté/trié, ça fait un bien fou!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie de lire que ma critique t'ait plu :)
      Oui, faire du tri chez soi, c'est faire du tri dans sa tête et dans sa vie, ça fait toujours du bien.
      A très bientôt,
      Bises !

      Supprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Retour
en haut