La réalité se mêle à la fiction

Un jour, un acteur a dit que les films n'étaient pas de la "fiction" mais la "réalité". En y réfléchissant, cette phrase sonne juste. Les films nous font rire, pleurer, crier, douter. Les personnages sont nos amis, l'univers devient le nôtre. Regarder un film, c'est vivre un moment d'existence intense. Voici certains de mes films préférés.

Un monde meilleur (2000) est un film réunissant Kevin Spacey (Trevor McKinney), Helen Hunt (sa mère) et Haley Joel Osment (Eugene Simonet). Trevor, douze ans, commence une nouvelle année scolaire. Son professeur, Mr Simonet, lui demande de réaliser un devoir : trouver une solution pour rendre le monde meilleur et la mettre en pratique. C'est ainsi que Trevor s'investit dans son projet : une personne devra aider, sans contrepartie, trois personnes, qui devront ainsi passer le relai à trois autres inconnus. Une boucle qui n'en finit pas, sauf si elle est rompue. L'ambition du jeune garçon nous emporte au cœur d'un projet humain touchant.


Orgueil et préjugés (2006) est une comédie romantique qui réunit Keira Knightley (Elisabeth) et Matthew MacFadyen (Mr Darcy). La mère d'Elisabeth souhaite la marier à tout prix. Un duc lui est donc destiné. Cependant, Elisabeth rencontre Mr Darcy et comprend, au fur et à mesure du temps, qu'elle en est tombée amoureuse. Mr Darcy, froid et distant, semble pourtant inaccessible. Jusqu'au jour où il lui déclare sa flamme. Une histoire qui va au-delà des préjugés et de l'orgueil de l'aristocrate. Les péripéties et les doutes se mêlent pour aboutir à un amour romantique. 

Écrire pour exister (2007) est une comédie réunissant Hilary Swank (Erin Gruwell) et Patrick Dempsey. Erin est une enseignant novice qui a obtenu, pour premier poste, un lycée difficile du ghetto. Ses élèves effrontés l'ignorent et se battent. Erin fait de son mieux pour faire évoluer cette situation. C'est alors qu'un incident lui permet de nouer le dialogue avec ses élèves, et de construire un réel rapport de confiance. L'enseignante leur offre la possibilité, par la parole puis par l'écriture, de s'exprimer et de se découvrir eux-mêmes. Un projet qui, encore une fois, parait anodin, mais qui redonne un espoir à l'humanité.


PS I love you (2007) est une comédie romantique - dramatique qui réunit Hilary Swank (Holly), Gérard Butler (Jerry) et Lisa Kudrow. Holly et Jerry sont amoureux. Comme tous les amoureux, ils partagent leur vie, ils se disputent, ils rient, ils s'aiment. Mais vint un jour où Jerry décède d'un cancer. Holly est désemparée. Au bout de quelques jours, elle reçoit une lettre, redigée par Jerry avant sa mort. Ces lettres, au nombre de dix, vont se succèder afin d'aider Holly à vivre sans Jerry et à tourner la page. Ce film est à la fois touchant et émouvant. Il nous rappelle la peur que nous avons tous de voir disparaître notre âme soeur et que, quoiqu'il arrive, la vie continue. 


Le premier jour du reste de ta vie (2008) est une comédie dramatique qui réunit Jacques Gamblin (père), Zabou Breitman (mère), Déborah François (fille), Marc-André Girondin (fils) et Pio Marmai (fils). Cette famille de cinq individus va vivre cinq jours décisifs, où tout va basculer. De grands drames aux grandes joies, de moments anodins aux plaisirs futiles, ce film nous fait vivre des moments familiaux forts. Et on ne regardera plus jamais notre famille de la même manière. 


Ma vie pour la tienne (2009) est un drame qui réunit entre autres Cameron Diaz (mère), Abigail Breslin (Anna) et Sofia Vassilieva (Kate). Kate souffre d'une leucémie depuis sa plus jeune enfance. Le seul moyen pour la sauver est, pour ses parents, de faire un " bébé médicament ". Ils conçoivent alors Anna, qui, durant toute son enfance, doit subir des opérations afin de guérir sa sœur. A ses onze ans, la jeune fille décide de porter plainte contre ses parents pour abus de droit sur son corps. Le combat est acharné et la mère des deux fillettes est désemparée. C'est alors qu'on découvre qu'Anna a réalisé tout ceci dans un unique but : suivre la volonté de Kate, qui est prête pour mourir. Un film poignant où la mort et l'amour s'entremêlent et où la maturité d'une enfant nous touche profondément. 


My name is Khan (2010) est un drame romantique qui réunit Shah Rukh Khan (Risvan Khan) et Kajol Mukherjee-Devgan (Mandira). Risvan est un indien musulman, souffrant du syndrôme d'Asperger (une forme d'autisme). Il a vécu son enfance avec sa mère et son frère, alors jaloux de l'attention que leur mère portait à Risvan. Adulte, Risvan tombe amoureux de Mandira. Ils s'installent à San Fransisco. Après le 11 septembre, les musulmans vivant en Amérique sont mal vus. Mandira se fâche contre Risvan et lui annonce que pour retrouver son amour, il devra aller dire au Président des Etats-Unis qu'il s'appelle Khan, et qu'il n'est pas un terroriste. Dans sa recherche du Président, Risvan est pris pour un terroriste par les américains car son handicap incompris le rend suspect. Il est ainsi arrêté. Son cas devient médiatisé et il attend enfin son but, pour retrouver sa bien-aimée. Une histoire d'amour semée d'embuches, un personnage attachant, une aventure entrainante, un contexte inquiétant.

Tous ces films m'ont touchée, émue, fait rire, pleurer et réfléchir. Un film réussi est un film qui fait vivre et grandir.



Photos : Allociné.fr

CONVERSATION

1 petits mots:

  1. Orgueil et préjugés pour moi aussi c'est un grand moment de tout plein d'émotions à la fois.
    J'aime bien ton blog, il est très frais.

    RépondreSupprimer

Retour
en haut