Bear and donuts

Le bonheur est parfois si simple. Un regard, un sourire, une soirée entre amis, un repas, des fleurs, le parfum d'un soir d'été. Je pense qu'on a tendance à l'oublier. On attend sans cesse qu'il se passe quelque chose. Mais il ne se passera rien. Je me souviens de cette citation de Coehlo : « Et quand tous les jours sont ainsi semblables les uns aux autres, c'est que les gens ont cessé de s'apercevoir des bonnes choses qui se présentent dans leur vie »


« Il est important de laisser certaines choses disparaître. De s'en libérer. De s'en défaire. Il faut comprendre que personne ne joue avec des cartes truquées, parfois on gagne et parfois on perd. N'attendez pas que l'on vous rende quelque chose, n'attendez pas que l'on reconnaisse vos efforts, que l'on découvre votre génie, que l'on comprenne votre amour. Vous devez clore des cycles. Non par fierté, par incapacité, ou par orgueil, mais simplement parce que ce qui précède n'a plus sa place dans votre vie. Fermez la porte, changez de disque, faites le ménage, secouez la poussière. Cessez d'être ce que vous étiez, et devenez ce que vous êtes »


Ces mots m'ont fait du bien quand j'ai eu mal. Ouvrir les yeux. Cueillir les opportunités qui s'offrent à nous. Ne pas être spectateur de sa propre vie. Parce qui si on ne vit pas, personne ne pourra le faire pour nous.


Photo : Miss T.

CONVERSATION

0 petits mots:

Enregistrer un commentaire

Retour
en haut