La boîte à bonheur




Je me souviens d'un jour d'août deux milles sept où j'écrivis : " Je voudrais suspendre mon bonheur. Qu'il dure pour toujours. " Je savais qu'il ne durerait pas. On le sait tous. Il y a des bas pour mieux profiter des hauts. Ce serait bien d'avoir une boîte à Bonheur. Histoire d'en mettre un peu de côté pour les futurs temps de crise. Alors, on aurait plus qu'à ouvrir la boîte, et on rayonnerait.



Photo : Miss T.

CONVERSATION

0 petits mots:

Enregistrer un commentaire

Retour
en haut